Au delà de nos différences

26 mai 2006

Amnistie, quand tu nous tiens

M. Guy Drut a été amnistié par M. Chirac. Une explication d'un point de vu du droit est à lire chez Me Eolas et on trouve au delà du droit un avis du Maître qui me ferait bondir si je ne le savais pas d'une droiture si exceptionnelle ( dans sa pensée et il semblerait même dans ses actes) : "Elle est manifestement, évidemment un cadeau fait à un ami politique du même bord, et montre bien la tradition gaulliste qui n'en finit pas de mourir, contaminant la République dans le processus, qui veut que "l'intérêt supérieur de la France", l'ancienne "Raison d'Etat", telle qu'appréciée par le prince, prime sur toute autre considération, y compris l'égalité des citoyens face à la justice et à la loi."

Je trouve cela réducteur, que de balancer la « tradition gaulliste » face aux évènements. Parce que M. Drut n’a pas été se faire Harakiri d’une balle au petit matin comme cela se faisait dans l’autre camp, il faut que cela soit forcément malséant que d’utiliser une procédure prévue ? On oublie d’enfoncer le clou en expliquant qu’en plus M. Drut est un peu de la famille, puisque qu’existent de sombres liens religeux de parrainage familiaux...

Bref, dans cette affaire, M. Drut est déclaré coupable, il ne fait pas appel, mais on intercède en sa faveur, sur sa demande, pour qu’il puisse (entre autre ?) continuer de siégé au comité olympique.

Il n’a pas été condamné à de la prison ferme, il a surement touché de l’argent d’une manière trop détournée pour des services pas forcement liés directement à l’organisme qui les lui a attribués, certes. Mais il doit, et Me Eolas le rappel, les dommages et intérêts…

Pour reprendre le titre d’une pièce an glaise (je n’en ai pas mais je l’étale toujours…) : beaucoup de bruit pour rien.

Ne pas être éphémère…

La toile est déjà remplie de blogs éphémères, je vais tenter de ne pas en créer un de plus.
Pourquoi un blog, ne me demande-t-on pas. Alors je réponds, car justement mes réponses je ne les lis que trop peut souvent.

J’ai tous les défauts pour intervenir dans les débats :
- Je ne suis pas extrémiste. Je ne suis même pas de gauche, donc ni opposant ces temps ci ni libérateur du temps de Tonton.
- Je suis de droite. Si. Ce n’est pas un aveu, c’est un fait. Mais je mets quand même une majuscule à Tonton. Parce que je respecte cet homme. Et d’autres
- Je respecte mon prochain. Et ma prochaine. Et pourtant je ne comprends pas le féminisme et j’ai fais de cette phrase ma devise « je n’aime pas les gens »
- Je ne suis surtout pas « au mi-lieu », je pense qu’il faut avoir un avis sur tout, surtout pour avoir l’occasion d’en changer. D’avis. Et de tout aussi, si l’occasion se présente.
- Je n’ai pas une culture formidable, j’ai fait des études … écourtées, je n’ai pas une connaissance encyclopédique, j’ai une orthographe moyenne (corrigée par M. Gates via Microsoft Word) et une grammaire a peine passable (M. Gates, je ne peux plus faire beaucoup de progrès je crois, donc je compte un peu sur vous…)
- J’ai une vie…. Normale. A un ou deux secret près, j’ai une vie rangée d’homme marié, quelques enfants légalement reconnus et même conçus naturellement par leur mère et semble-t-il par moi (si j’en crois la naïveté de l’un et la bouille de l’autre, ya mes gènes là-dedans)
- Je ne fais donc pas partie d’une minorité, pas d’une majorité non plus (j’ai un revenu annuel supérieur à la moyenne des français, hélas pas assez supérieur pour en être fiers et tant mieux, je peux ainsi me fondre dans cette classe moyenne que j’aime)

Alors qu’ai-je à dire ?

Simplement, je lis. Ici et là. Je regarde quelques photos, aussi, j’avoue. Mais surtout je m’intéresse. Et parfois je suis d’accord, souvent même car je lis surtout des choses sur lesquelles je deviens d’accord, car ce sont des articles écris par des gens bien, intelligents et ouverts d’esprit. Surtout ouverts d’esprit, d’ailleurs. Et puis je lis, ou je confronte mes idées à celles de gens non moins intelligents mais radicalement opposés dans leurs façons de voir le monde ou de voir le futur de ce monde. Je choisi aussi mes opposants. Quelques verts, beaucoup de rouge, très peu de rose. Pas les autres ? Non. Je n’y ai pas trouvé de gens voulant confronter leurs idées, seulement affronter de force, et là je ne vois pas l’intérêt. Dicter est trop simple, n’importe quel imbécile en est capable. Mais écrire… ça c’est autre chose.

Alors voilà, j’ouvre ici mon débat , pour pouvoir répondre a des articles sur d’autres blogs, pour également écrire à propos de ce que je lis et qui me fait poser d’autres questions, bref j’apporte ma pierre à l’édifice comme on dit dans certains endroits…